FORUMS DES COMEDIENS DE LA TOUR

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les comédiens de la tour sans jamais oser le demander
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 il poète plus haut que son c..

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Isidore Lechat
grand manitou
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 70
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Mar 11 Nov - 21:41

Comme dirait un auteur de chez nous que je ne citerai pas, est-ce de là que vient l'expression [i]"Poèter plus haut que son haiku?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nailuj

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 23
Localisation : vaux sur seine
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Lun 17 Nov - 23:10

Je reprends du service !

Il

Il était là,
Se tenant au bar
En ayant marre
De tomber au plus bas.

Il dit,
Qu’il aura un bateau
Et qu’il quittera le pays !
Il dit qu’il aime sa sœur
Il dit que c’est un ange
Il dit que c’est son cœur
Et qu’elle est aux archanges.
Si dieu entendait ça,
Il préférerait Satan
Qui est beaucoup plus bas
Loin d’la terre, loin des gens.

Il était là,
Titubant au bar
En ayant marre
De tomber au plus bas.

Il gueule,
Qu’il sera président
Et qu’il sera plein d’orgueil.
Il gueule que c’est le plus fort
Il gueule comme un ténor
Il gueule « Dieu est mort ! »
Et il brise son verre.
Si elle entendait ça,
Elle préférerait son père,
Qui est beaucoup plus bas,
Loin d’la terre aux Enfers.

Il était là,
Chantant au bar
En ayant marre
De tomber au plus bas.

Il pleure,
Qu’elle était trop belle
Pour qu’elle lui soi fidèle.
Il pleure qu’il n’a plus d’cœur
Il pleure qu’il est foutu
Il pleure car ça le tue.
Et il part de se bar.
S’il s’était entendu,
Il préférerait sa sœur,
Et son beau maraudeur
Qui ont brisé son cœur.

Il est parti,
Avec ses larmes,
En ayant marre
De briser sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
gerard lambert
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 50
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Mer 11 Fév - 2:20

La Grippe

L’autre nuit, sans prévenir,
Elle s’est glissée dans mon lit,
Mon corps était groggy,
Comme si il l’attendait.

La nuit fut torride,
J’en sortis lessivé,
Dans mes ébats les plus fous,
Je n’avais tant transpiré.

La gorge nouée,
Chaque nuit je l’attendais,
Toussant d’inquiétude,
Lorsqu’elle m’agrippait.

Les nuits passantes,
Je prenais le dessus,
Sur cette drôle d’inconnue,
Qui m’avait mis à nu.

Cette nuit, je t’attends,
Pour un dernier adieu,
Pour te dire c’est terminé,
… entre nous la fièvre est tombée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bubul
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 362
Age : 47
Date d'inscription : 06/04/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Ven 6 Mar - 13:13

j'ouvre mes volets doucement
le soleil éclaire mes yeux endormis
sa chaleur me réchauffe tendrement
un petit vent me caresse, insoumis

encore une journée de bonheur
les oiseaux me chantent leur mélodie
je vais aller à mon travail à l'heure
je l'adore, c'est mon paradis

je sors de ma grande maison
très belle, du style ricoré
en cette période de floraison
je vais prendre mon petit déjeuner

tous les gens qui passent me saluent
s'arrêtent et avec moi discutent
tous heureux, qui l'eut cru ?
pas de cris ni de disputes

quelle belle année 2009

mon réveil sonne brutalement
je me réveille embrumé
et sors de mon rêve tout doucement
j'ai du mal à me lever

j'ouvre mes volets machinalement
le soleil aveugle mes yeux vides
sa chaleur me brule sauvagement
le vent me gifle de ses tornades rapides

la couche d'ozone à disparu
on ne peut rester dehors
sous peine de brulures accrues
et parfois même de mort

encore une journée d'horreur
les oiseaux sont aphones et rares
je vais aller à mon travail à l'heure
et ça me file le cafard

Je sors de mon 5 mètres carrés
recouvert d'une combinaison
la pluie acide ne cesse de tomber
c'est nécessaire pour ma protection

plus personnes à croiser
tous le monde est atteint
je viens de passer les 50 années
j'en fais quatre vingts

la terre en colère se venge
de la souffrance endurée
et nous plonge dans la fange
du monde que nous avons créé

Quelle belle année 2019




Oui je sais c'est noir, extrêmement noir, j'écris ce que je vois ! (Georges)

_________________
Je perds ma vie à la gagner
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seb le Breton

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 41
Localisation : Triel Sur Seine
Date d'inscription : 18/10/2007

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Ven 6 Mar - 15:53

J'ai cru que t'étais malade au départ, la suite m'a rassuré, je reconnais bien mon Georges adoré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
gerard lambert
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 50
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Jeu 26 Mar - 21:40

Et si demain, il n’y avait … plus rien

Je cherche un sourire,
Dans ce monde endormi,
Je le cherche en vain,
Avant qu’il soit demain.

Il y a tant de personnes,
Qui bougent autour de moi,
Il y a tant d’individus,
Et pas un qui me voit.

Ils attendent tous demain,
Où il n’y aura plus rien,
Certains sont résignés,
D’autres l’ont oublié.

Je me retourne doucement,
Comme un pressentiment,
Elle s’est arrêtée et m’a regardé,
Je n’y crois pas,
… mais c’est bien pour de vrai.

Je cherchais un sourire,
Et puis je l’ai trouvé,
Je cherchais un sourire,
Et elle me l’a donné.

Mais le monde l’a reprise,
L’a de nouveau avalée,
Et le monde l’a reprise,
Et l’a banalisée.

De ce sourire, l’espoir,
Rien n’est fatalité,
Dans le plus grand brouillard,
Les visages peuvent s’illuminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isidore Lechat
grand manitou
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 70
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Jeu 9 Avr - 3:46

Juste un dernier vers.

Aimer jusqu'à la déraison
D'un amour sans modération
Aligner un par un tous les vers
Qui tournent la tête à l'envers.

Aimer jusqu'au bout de l'ivresse
Déguster des tonneaux de tendresse
Se saouler d'amoureuses passions
Sans crainte d'en perdre la raison.

Chérir d'un amour alcoolique
S'enivrer de chaleurs éthyliques
S'abreuver et sans délicatesse
S'effondrer, ivre mort de caresses.

S'abreuver au champagne de tes lèvres
Sans peur des bouffées de fièvre
Ni des excès du coeur, ni des palpitations
Et refuser toute désintoxication.

Avril 2009
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isidore Lechat
grand manitou
avatar

Nombre de messages : 115
Age : 70
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Ven 20 Nov - 21:58

La retraite est un piège

Ca me fait rigoler quand j’entends dans la rue
Ou dans tout autre endroit, s’écrier à tue tête
Un quidam jovial ou un type bourru
« Y’en a marre du boulot vivement la retraite »

La retraite parlons-en, c’est pas une sinécure
Surtout pas des congés, des semaines au balcon
Un club de vacances, ni un séjour de cure.
La retraite je le dis moi, c’est un piège à con.

O combien d’ouvriers, combien de travailleurs
Son partis en retraite, souriants, bienheureux
Puis en sont revenus, victimes d’exploiteurs
Exténués, lessivés, rincés bref … malheureux

Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Payé par les copains, en quittant le boulot
Et puis est revenu en maudissant son âge
Et criant « Les copains, quelle bande de salauds »

Car la retraite Messieurs, c’est moi qui vous le dis,
C’est encore du boulot, un vrai métier d’enfer
Non ça n’a rien à voir avec le paradis.
Surtout ne croyez pas, que l’on n’a rien à faire.

Pensez-vous le matin glander en pyjama ?
Pas du tout dès l’aurore on vous tire du plumard
Pour ouvrir au livreur de chez Conforama
Ou au facteur qui vient vous livrer un Damar.

On découvre la joie des tâches ménagères
De la télé en panne, ou de l’aspirateur
Et du besoin soudain de fixer l’étagère
Qui depuis des années est sur le radiateur.

En retraite mes amis, il faut se lever tôt
Faire la queue à la poste et à la pharmacie
Au toubib et courir dans tous les hôpitaux
Pour servir d’ambulance quand c’est pas de taxi.

Vous disiez « en retraite je serai bien pénard »
Vous rêviez d’une vie tranquille au bord de l’eau,
Point de pêche, de ciné, ni de chasse au canard
Vous n’avez pas le temps, il’y’a trop de boulot.

Et l’amour ? Vous songiez à quelque galipette,
Que vous en useriez autant qu’il vous falusse
Et que vous en jouiriez sans tambour ni trompette
…. Bon, je n’ai rien trouvé qui rime avec « falusse »


Mais le temps fait défaut pour penser à la chose
Et de plus la fatigue vous rend impraticable
Et quand déclamer « Allons voir si la rose »
La Mignonne déçue vous traite d’incapable.

Dans les bras de Morphée, à la moindre occasion
Vous sombrez, insensible aux charmes de Vénus
En regrettant le temps de vos nobl’ érections,
Quand à coté Don Juan passait pour un Minus.

Je vous dis mes amis, courage, enfuyez-vous
Devant ce piège infâme qu’on appelle « retraite »
Je me suis fait avoir, c’est vrai je vous l’avoue
Et comme disait Louis XVI, c’est à perdre la tête.

Comme il avait raison le sage La Fontaine,
De dire que le travail est un trésor. C’est sûr.
Des retraités foutus, j’en connais des centaines
Qui hurlent comme des loups, tout couverts de blessures.

Au boulot salariés, ouvriers, paysans,
Travaillez, de bon cœur, mettez de la passion
Et gardez votre emploi après 70 ans
Comme ça, je pourrai jouir … de bien meilleures pensions.

Philippe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ben
gerard lambert
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 50
Localisation : Aix en provence
Date d'inscription : 09/11/2006

MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   Mer 21 Avr - 2:08

Arrive pas à dormir ... bounce

Alors j'ai écrit un petit texte.

Les secondes amoureuses

Secondes de douceur,
Dans nos petites vies.
Miettes de temps bénies,
… là où tout s’écrit.

Combien j’en ai rêvé,
De m’asseoir sur ce banc,
Elle, seule à mes côtés,
Et moi lui souriant.

Et nous voilà ça y est,
Tous les deux à coté,
Et là tout est bien vrai,
Je suis bien loin de l’oreiller.

Mais le moment présent,
Il est bien différent,
Les songes de mes nuits passées,
M’emmenaient jusqu’au baiser.

Mon cœur tout tremblant,
M’empêche de prendre les devants.
Son corps m’étourdissant,
Me rend inopérant.

Alors ce qu’elle fit,
Mon rêve ne me l’avait pas dit,
Alors ce qu’elle fit,
Mon songe le plus fou ne l’aurait pas écrit …


Bonne nuit ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: il poète plus haut que son c..   

Revenir en haut Aller en bas
 
il poète plus haut que son c..
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [AIDE] haut parleur s'active par défaut en émission/réception...
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» haut elfe vs nains 1000pts
» Visage de femme 3/4 vers le haut :p
» 11ème BCA - 13 aout 1914 - Col du Calvaire (Haut Rhin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUMS DES COMEDIENS DE LA TOUR :: Au Bar du théâtre , chez tatave-
Sauter vers: